Yves-Alain LE GOFF
Guitariste-chanteur du groupe breton de rock français Atlantyka

Bien que le Pays nantais soit historiquement et culturellement breton depuis plus de mille ans, la France qui se targue d’être le pays des droits de l’Homme a cependant amputé la Bretagne du département de la Loire-Atlantique contre l’avis de la grande majorité des Bretons.

La récente réforme territoriale était enfin l’occasion de remédier à ce scandale démocratique mais encore une fois le découpage régional a été réalisé sur un coin de table à Paris. Décider des contours des régions de France sans demander l’avis des populations concernées c’est cela la démocratie française ?

La Normandie a été (et tant mieux) réunifiée mais pas la Bretagne ! C’est cela l’Egalité républicaine ?

Récemment une pétition a réuni plus de 100 000 signatures d’habitants de Loire-Atlantique demandant la mise en place d’une consultation afin d’exprimer leur désir que le 44 fasse partie ou pas de la région administrative Bretagne. Mais le Conseil départemental de Loire-Atlantique a d’un revers de main rejeté cette légitime consultation. Quelle pitoyable déni de démocratie de la part d’élus qui dans le même temps se plaignent que les citoyens s’éloignent d’eux. Avaient-ils peur que leurs électeurs se prononcent fortement pour une Bretagne à 5 départements ?

J’ai écrit une chanson qui s’appelle « Breizh » sur cette scandaleuse partition de la Bretagne que je chante lors de mes concerts avec mon groupe Atlantyka :