Maïwenn Tournellec, créatrice de missBreizh® & misterBreizh®

Fille de finistériens expatriés en région parisienne, retournés aux sources pour leur retraite, j’ai rejoint ma Bretagne d’origine en 2006, en passant par un court séjour de 4 ans, chez nos cousins vendéens.

J’aime Nantes et plus particulièrement ma ville d’adoption : Couëron.

C’est une ville charmante de bord de Loire qui met l’accent sur le culturel et la famille et qui n’est qu’à ¾ heure de la mer, que soit par le Sud Loire, en passant par le Bac, ou le Nord Loire.

Aussi, pour la petite histoire, c’est à Couëron que fut signé, entre le duc François II de Bretagne et les représentants du roi Charles VIII, le traité mettant fin à la guerre franco-bretonne.

Je suis designer produit et d’espace de formation initiale. C’est dans le commerce en BtoB, dans l’univers de la communication et de l’événementiel que j’exerce depuis près de 18 ans.

Depuis 2015, je travaille dans une imprimerie RSE nantaise qui partage nombre de mes valeurs. Je suis également une entrepreneuse depuis 9 ans.

Jeune maman, à l’époque, j’ai créé ma propre activité de designer et rapidement, j’ai eu l’idée de créer la marque missBreizh® dans laquelle j’ai mis en avant la femme bretonne moderne et participé au combat pour que la Loire Atlantique soit à nouveau intégrée à la Bretagne.

missBreizh ® a rejoint le réseau de la marque Bretagne ® en octobre 2012. La marque a ainsi été reconnue par un groupement de professionnels et d’organismes publics comme contribuant à moderniser et valoriser la Bretagne. Puis, le 14 février 2013, la marque misterBreizh ® est née.

Militante et sportive (voileuse et nageuse en compétition), je suis également partenaire, depuis 2012, de la régate féminine « Women’s Cup » qui a lieu à Pornichet (44), en mars de chaque année, et également du club de handball féminin de Rennes Saint-Grégoire. Cela prouve que la Loire-Atlantique a de belles racines bretonnes et que Rennes et Nantes peuvent également coopérer de façon positive et constructive.

Je suis consciente que la réunification nécessite de nombreux changements sur le plan administratif, mais je suis certaine que nous pouvons avancer dès lors que les citoyens sont enfin écoutés.

Maïwenn Tournellec