Laurence Garnier et des représentants de Nantes LAB

Bien que vice-présidente de la région Pays de la Loire,Laurence Garnier a très facilement accepté une entrevue au sujet de la réunification de la Bretagne. Un échange d’arguments a eu lieu le 26 novembre, sans langue de bois. Au total, Laurence Garnier a indiqué ne pas avoir de position figée.Cette première entrevue a donné lieu à une communication de Laurence Garnier sur les réseaux sociaux, évoquant des « échanges constructifs ».