Depuis le début de mon adolescence, je m’intéresse à l’histoire, à l’identité et à la culture de Nantes, de St-Nazaire et plus globalement de la Bretagne. L’identité est un terme associé volontairement, par les quelques détracteurs de la réunification, à des idéaux très éloignés du peuple breton. Un peuple ouvert sur le monde, voyageur mais aussi accueillant, curieux et fier de son pays. L’identité n’est donc pas forcément un repli sur soi.

Je n’ai jamais compris ce découpage administratif complètement illogique de l’Ouest de la France. En plus de 15 ans de passion à suivre le FC Nantes partout, en plus de 15 ans de voyages, et en plus de 10 ans dans la vie active, je n’ai jamais trouvé une seule personne capable de m’expliquer à quoi correspond la région “Pays de la Loire”. Je n’ai trouvé personne qui s’identifie à cette région administrative, personne qui l’aime sincèrement et qui saurait expliquer cet amour.

La réforme récente des régions a démontré que les redécoupages territoriaux sont possibles, sans toutes les catastrophes que certains nous promettent. Les redécoupages les mieux vécus sont ceux qui étaient historiquement et culturellement logiques (exemple : Normandie).

Les militants de la réunification de la Bretagne, qui portent ce combat, pour certains depuis plusieurs décennies, ont utilisé toute les voies démocratiques possibles. Ils ont lutté de manière légale et pacifique (pétitions, vœux municipaux, sondages, votations citoyennes, tractages…). Quel message envoient nos élus et dirigeants lorsqu’ils font la sourde oreille, après tant d’années de lutte et un aussi large consensus sur la réunification (sondages, pétitions et vœux municipaux à l’appui) ? Quel message est envoyé à nos enfants ? Que des dizaines d’années de lutte, que des dizaines d’actions pacifiques ne suffisent pas ? Que le combat à l’aide d’action illégale voire violente serait aujourd’hui le seul moyen de se faire entendre (cf : bonnets rouges, NDDL,…) ?

En réalité, la solution existe, elle est démocratique, pacifique et elle est plébiscité par une grande partie de la population, sur de nombreux sujets : LE RÉFÉRENDUM. Pour la réunification, ce sont les habitants de Loire-Atlantique qui doivent être appelés aux urnes. Dans la perspective des échéances électorales à venir, chaque élu doit se positionner sur la réunification et donc aussi sur le référendum !