Dominique Bognet

L’âme bretonne blessée, brimée, en souffrance parce qu’incomplète, attend son heure de délivrance, pour sortir de ce découpage administratif abusivement imposé.
Notre épanouissement personnel et collectif se réalisera seulement après cette réparation effectuée, tant réclamée par la majorité de la population de la Bretagne historique et par le Conseil Régional de Bretagne.
Nous réclamons donc HAUT ET FORT et d’une manière indéfectible, NOTRE DÛ par toute les façons qui nous serons permises, sans subir cette fois encore, des bâtons dans les roues de la démocratie; comme ce refus, après pourtant le succès de la pétition dans le département 44 pour une consultation populaire, du Président du Conseil départemental 44.
44, chiffre qui ne représente peut être pour ce Président de Conseil départemental, qu’ un numéro de lot pour élus… va savoir…