Bernard Nicolas

Natif de Saint-Nazaire, de parents du Poitou, j’ai fait toute ma scolarité en Touraine. Je n’ai véritablement découvert la culture bretonne qu’à 20 ans lorsque je suis revenu vivre en Loire-Atlantique. Je me suis attaché à la Bretagne et cela fait 47 ans que je me sens breton à part entière.

A différentes occasions, j’ai ressenti une certaine fierté à pouvoir me présenter en tant que breton en dehors de notre région et de France. C’est quelque chose de difficile à exprimer mais ce sentiment profond de vivre en Bretagne est très fort. C’est une identité qui s’est installée naturellement, au quotidien. Elle reste importante, pour moi, à faire connaître aux personnes que je suis amené à rencontrer.

L’appartenance du 44 à la Bretagne est d’une telle évidence qu’elle m’a amené à signer la pétition des 100 00 pour le référendum sur la réunification sans hésitation.

Je reste dans l’attente que cette réalité soit reconnue sur le plan administratif et politique et, qu’enfin, il soit mis fin à ces Pays de Loire qui sont totalement artificiel et sans avenir.

Bernard Nicolas