Alexis Guénégo

A l’occasion de la campagne présidentielle 2017, j’ai élaboré tout un projet ” Pour une Démocratie Durable ” avec dans ce cadre un versant Démocratie Régionale, intitulé ” Expérimenter une Régionalisation véritable ” à partir des trois régions régions administratives adjacentes restées strictement en l’état : la Bretagne, les Pays de la Loire, le Centre. La nouvelle organisation régionale présentée comme la grande réforme territoriale du quinquennat 2012-2017 n’a pas changé significativement la donne au regard des défis à relever pour notre pays. L’expression même de « grande réforme territoriale » plus encore qu’un abus de langage constitue ce qu’il convient d’appeler une tromperie au regard de la réalité. De l’aveu même de Marylise Le Branchu, Ministre en charge de la réforme, à Acteurs publics le 26 août 2016, je la cite « Nous n’avons pas été bons sur la réforme territoriale » (sic). Le rapprochement bord à bord de régions de l’ancien découpage pour de nouvelles régions censées être plus fortes ne fait même pas illusion. En réalité, aucune vision stratégique au service du pays n’a présidé à cette carte régionale. C’est si vrai que trois régions administratives adjacentes sont restées strictement en l’état : la Bretagne, les Pays de la Loire, le Centre.

Pourquoi ne pas tirer avantage de cette situation pour expérimenter, à cette échelle, ce que pourrait être une régionalisation digne de ce nom ? C’est l’objet de cette proposition ( voir pièce jointe). Écrite en février 2017, je pense qu’elle garde toute sa pertinence. C’est pourquoi je vous la transmet, comme contribution au débat pour la réunification que vous relancez et renouvelez opportunément.